Le marketing par courriel permet d'entretenir une relation privilégiée de proximité auprès d'une audience clé. Par contre, qu'en est-il lorsqu'on communique avec une personne passible de faire du tort de manière importante et ce, simplement en étant présent parmi vos destinataires?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Spam trap : ce terme vous est-il familier? Si vous expédiez massivement des courriels, vous devez être sensible à une bonne hygiène de vos listes de destinataires et aux répercussions des pièges à pourriels!

L'expédition de courriels personnalisés à une clientèle consentante demeure l'une des stratégies de marketing les plus rentables pour les entreprises canadiennes. Elle permet de fidéliser la clientèle à la marque tout en personnalisant un contenu sollicité.

Les spécialistes en marketing par courriel savent très bien que l'expédition de courriels n'est plus un jeu d'enfants. Malgré l'aisance à la création de visuels des solutions d'envois massifs, la délivrabilité est tout autre chose!

Une bonne hygiène des listes des destinataires, l'acquisition de consentements exprès ainsi que l'utilisation d'un vocabulaire anti-pourriel feront toujours partie de l'expérience, mais d'autres variables affectent la livraison dont les spam traps.

Spam traps : Qu'est-ce que c'est?

Un piège à spam n'est rien de plus qu'un « pot à miel » utilisé pour capturer tout type d'abus tel que l'hameçonnage, les logiciels malveillants ou toute autre activité commerciale qui ne respecte pas les bonnes pratiques d'hygiène en matière de liste d'expédition.

En réalité, il s'agit d'adresses courriel spécialement conçues, maintenues et surveillées par les fournisseurs de services de messageries tels que Gmail, Videotron ou des filtres anti-spam employés par les entreprises. L'objectif : garantir que les expéditeurs suivent les meilleures pratiques en matière de messagerie et que par conséquent, leurs utilisateurs reçoivent des courriels souhaitables.

Bref, si vous expédiez dans un pot à miel, les résultats de vos expéditions pourrait-être catastrophiques, puisqu'un fournisseur pourrait vous refuser la livraison à tous vos destinataires.

Prenons un cas concret!

Après avoir passé plusieurs heures à rédiger un contenu personnalisé à votre clientèle et optimisé votre visuel pour une compatibilité optimale multi-plateforme, vous procédez à l'expédition de votre infolettre destinée à 1 000 destinataires. Parmi ceux-ci, 500 sont des adresses Gmail dont une indésirable. L'adresse eric.laviolette@gmailll.com est un piège à spam!

 

 

 

 

 

 

 

Votre système d'expédition débutera l'envoi du courriel aux 200 premières adresses Gmail et sera reçu dans la boite de réception / promotion des destinataires jusqu'à l'arrivée de l'adresse piège. Les 299 autres destinataires ne recevront pas votre courriel et les 200 premiers pourraient même voir reclasser votre courriel de la boîte de réception dans la boîte de pourriels.

De plus, lors de votre prochaine expédition, votre adresse d'expéditeur pourrait être systématiquement bannie de la boîte de réception selon le volume expédié initialement et même affecter d'autres fournisseurs de messagerie car oui, certains fournisseurs se partagent l'information!

Êtes-vous en possession d'un spam trap?

Il est faux de croire que toute liste de destinataires fonctionnera. Votre objectif ne devrait pas être l'acquisition du maximum d'abonnés. Vous devriez vous concentrer sur la qualité plutôt que la quantité. Pour maintenir une bonne réputation et améliorer votre délivrabilité, vous devez seulement envoyer aux personnes qui veulent et attendent votre courriel. Les destinataires non activés (ceux qui n'ouvrent pas ou ne cliquent pas sur les courriels) doivent être supprimés de votre liste. Le fait de ne pas tenir à jour votre liste de diffusion peut entraîner des plaintes, des taux de lecture faibles, un faible engagement des abonnés, une présence dans les listes noires, une baisse de la réputation et finalement une baisse de la délivrabilité.

Savez-vous si vous avez des spam traps dans votre liste de diffusion? Combien d'adresses courriels sont en réalité des spams dans votre liste? Pour le savoir, il existe deux types de pièges à spam dont vous devez être conscient et méfiant !

Les intacts :
  • Adresses qui n'ont jamais été utilisées comme adresses de courriel légitimes
  • Adresses configurées par des fournisseurs de messageries et des sociétés de sécurité dans le seul but de capturer les mauvais expéditeurs.
  • Ces adresses peuvent se retrouver sur votre liste de diffusion si vous vous livrez à la collecte d'adresses courriel et à d'autres pratiques illégales ou si vous achetez ou louez vos listes de sources non fiables.
  • Si vous avez un piège de spam immaculé sur vos listes, il indiquera immédiatement aux fournisseurs de boîtes aux lettres que vous êtes un expéditeur non fiable.

Les recyclées :

  • Adresses abandonnées par l'utilisateur original qui étaient autrefois des adresses de destination légitimes.
  • Ces adresses ont depuis été réutilisées pour récupérer des courriels abusifs.
  • Pièges essentiellement utilisés afin de détecter les expéditeurs commerciaux légitimes avec de faibles pratiques de maintenance de la qualité des données.

Combattez!

Pour éviter les spams, les expéditeurs doivent tout d'abord suivre les meilleures pratiques, à savoir:

  • Envoyer votre courriel uniquement aux abonnés consentants et aux listes basées sur les autorisations.
  • Maintenir une bonne hygiène de liste en faisant des envois réguliers et en surveillant l'âge et l'activité de vos adresses de courriel.
  • Déplacer les anciens abonnés désengagés (par exemple, tout abonné qui n'a pas ouvert vos messages au cours des six derniers mois) vers une autre liste et essayer de les réengager.
  • Garder une infrastructure de messagerie électronique solide et maintenir des systèmes et des bases de données sécurisés.

Source : Return Path, traduction libre.

 

Pour plus d'information, contactez
Francis Sauvé
ADNETIS Email Marketing
fsauve@adnetis.com
1-877-638-6584