(source : eMarketer.com) - traduction libre

Le monde du marketing par courriel a changé de manière significative au cours des cinq dernières années. Autrefois, les ouvertures avec une messagerie de bureau (Desktop) tel que Outlook était prédominante.

Désormais, les destinataires sont sous l'emprise de leurs appareils mobiles et des services de messagerie Web (Webmail) comme Gmail afin de consulter leurs courriels. En effet, une étude récente a révélé que plus de la moitié des courriels dans le monde avaient été ouvert dans un environnement mobile (55%) en 2017, soit nettement plus que le Webmail (28%) ou le Bureau (16%).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il va sans dire que le mobile a émergé comme étant l'environnement de messagerie dominant. Rappelons que l'enquête menée en 2012 révélait que seulement 29% des courriels étaient ouverts sur un appareil mobile, tandis que les méthodes de lectures sous Webmail étaient les plus populaires.

Cette nouvelle enquête, publiée par Return Path, démontre également que l'iOS d'Apple est le plus dominant parmi les utilisateurs de messageries mobiles dans le monde. En effet, 79% des courriels mobiles ont été ouverts sur un iPhone ou un iPad en 2017 tandis que seulement 20% des courriels ont été ouverts sur un appareil fonctionnant sous Android.

La maturité du courriel en tant que canal marketing et de commercialisation se reflète dans son taux d'utilisateurs plafonné dans les marchés développés comme les États-Unis. On estime d'ailleurs qu'il y aura 248,2 millions d'utilisateurs de courriels aux États-Unis cette année, ce qui équivaut à un taux de pénétration de 76,0% dans l'ensemble de la population. Ces chiffres sont fixés pour des augmentations marginales à 266,3 millions d'utilisateurs et 79,0% de pénétration d'ici 2021.

Malgré tous ces changements, le courriel demeure le canal favori des spécialistes du marketing aux États-Unis, selon un sondage de la
Data & Marketing Association (DMA) et de Demand Metric, L'étude a révélé qu'au moins 88% des spécialistes du marketing comptaient toujours sur le courriel pour atteindre leurs publics cibles.

Les consommateurs ont généralement une attitude positive envers le courriel, probablement parce que c'est une forme de communication opt-in qui donne aux utilisateurs une certaine mesure de contrôle sur la façon dont ils sont envoyés. Mais les marques et autres personnes cherchant à se connecter avec ces publics doivent également veiller à ne pas abuser de la chaîne en surpeuplant les boîtes de réception.

Selon les données d'eMarketer sur les performances de marketing par courriel, basées sur les données de Cheetah Mobile, le taux d'ouverture de clics des courriels en Amérique du Nord a baissé de 10,9% au deuxième trimestre 2016 à 9,7% un an plus tard.

Cependant, le taux de transaction au clic a augmenté au cours de la même période, passant de 3,4% au deuxième trimestre de 2016 à 4,0% au deuxième trimestre de 2017.

Pour plus d'information, contactez
François Dahlem
ADNETIS Email Marketing
fdahlem@adnetis.com
1-877-638-6584 #10