Ils vous ignorent?

10 raisons pour lesquelles vos destinataires ignorent vos courriels

Vos attentes vis-à-vis vos campagnes de marketing par courriel sont élevées? Vous avez raison! Le courriel demeure plus performant en comparaison aux autres canaux numériques en ce qui concerne l’impact marketing et le retour sur les investissements. Un nombre impressionnant d’ouvrages et d’études relatent des données crédibles à ce sujet. Il est donc normal que vous y consacriez beaucoup de temps!

Vos attentes sont-elles réalistes?

Vous accordez beaucoup d’importance aux résultats de vos campagne, et plus particulièrement au taux d’ouverture? Vous avez raison, puisqu’il correspond aux destinataires qui ont un intérêt réel et éminent pour les informations que vous expédiez. Ceux-ci croient qu’ils ont avantage à prendre connaissance de vos infolettres. Ils y voient le bénéfice dans votre teaser ou encore, vous avez démontré la plus-value dans leurs expériences passées.

Vous pouvez donc conclure des résultats de performance pour une infolettre spécifique, mais attention à ne pas tout mettre dans le même panier. Ce n’est pas parce qu’un destinataire n’a pas ouvert une infolettre qu’il n’en a pas ouvert d’autres.

Dans les prochaines lignes, nous vous exposons 10 raisons potentielle qui pourraient expliquer pourquoi vos destinataires n’ont pas ouvert une infolettre spécifique. Nous ne cherchons pas à identifier les emails zombies et les corps morts, qui eux, doivent-être analysés sur une certaine période de temps.

L’objectif est de vous donner des outils d’analyse dans l’objectif d’améliorer vos performances de campagne par infolettre et conséquemment, votre taux d’ouverture. Gardez en tête que même si un destinataire n’ouvre pas votre infolettre, il a potentiellement vu votre courriel. Comme toute bonne publicité, plus l’on vous voit, mieux c’est!

1. Le nom d’expéditeur

Constater qui vous a envoyé des courriels est le premier automatisme que vous faites lorsque vous ouvrez votre boîte de réception. Vous faites systématiquement cette analyse rapide et ouvrez vos courriels en ordre d’importance d’expéditeurs. Avez-vous déjà mis à la poubelle un courriel duquel vous ne connaissiez pas l’expéditeur? Certainement! Maintenant, avez-vous déjà ouvert un courriel dont vous ne connaissiez pas l’expéditeur pour finalement vous dire, ah oui… c’est le courriel que j’attendais? Probablement!

Ne pas bien vous identifier est la première erreur d’une campagne de courriels, et ce, spécialement si vous démarrez dans ce domaine. Prenez le temps de bien paramétrer votre compte d’expédition est crucial pour une campagne de marketing réussi.

Soyez clair et concis quant à votre entreprise ou votre organisme. Évitez de mettre la dénomination sociale (Inc.) ou encore réduisez le nombre de caractères (L’Association des membres Paramédics et Ambulanciers de Montréal vs Paramédics Montréal). Vos destinataires identifieront rapidement qui vous êtes et vous ferez peut-être partie de leurs sélections de courriels à ouvrir en premier et ne serez pas ignoré!

2. La ligne d’objet

Vos destinataires vous ont identifié dans leur boite de réception, mais que voulez-vous? Pourquoi devraient-ils ouvrir votre courriel et non pas les 50 autres qu’ils ont reçus? Inconsciemment, ils n’ont qu’une question : quel sera mon bénéfice à ouvrir ce message…

L’objet de votre courriel est crucial, mais malheureusement, on n’y accorde pas toujours toute l’attention nécessaire. Vous consacrez beaucoup de temps à la rédaction de vos courriels et à la mise en page visuelle de vos infolettres. Faites la même chose avec l’objet!

Il y a certaines règles de base à maîtriser afin de rédiger une ligne de courriel parfaite, mais n’oubliez pas que chaque destinataire interagit de manière différente avec sa messagerie. Il est donc intéressant d’effectuer des tests A/B de votre ligne d’objet de courriel afin de privilégier l’objet qui aura obtenu un meilleur rendement dans l’optique de ne pas être ignoré!

3. La mise en page

Image trop grande, texte trop petit, arrière-plan trop foncé ou alignement déformé… tant de variables qui peuvent décourager vos destinataires à ouvrir vos futurs courriels. Si vous recevez toujours des messages d’un mêm destinataire qui sont tout croches, il est probable que vous ne les ouvrirez plus.

Vos infolettres doivent être optimisées pour toutes les plateformes afin de s’assurer que si votre destinataire ouvre votre message sous Outlook ou Gmail, il aura le même résultat visuel. Assurez-vous d’employer une typographie pas trop grande ni trop grosse., et que votre texte soit bien aligné. Veillez aussi à ce que  la couleur du texte soit lisible sur le l’arrière-plan que vous utilisez. Privilégiez des entêtes clairs disposés aux bons endroits. Bref, faites des tests, des tests et encore des tests avant votre envoi définitif.

En complément, optimisez vos infolettres pour les appareils mobiles. Considérez qu’en 2019, près de 50% des courriels sont ouverts sur un téléphone intelligent et ce, plus particulièrement si vos infolettres s’adressent au grand public. Bref, le rendu visuel en mobile doit être aussi percutant, si ce n’est pas plus que la version desktop. En améliorant la mise en page de vos infolettres, vos envois ne seront plus ignorés!

4. Infolettre trop longue

De grâce, ne mettez pas tout dans votre courriel. Vous n’expédiez pas un livre! Vos infolettres doivent respirer, donner le sommaire des informations et susciter l’intérêt futur de vos lecteurs. Titrez vos sujets et redirigez vos destinataires sur votre site Internet, où l’ensemble des informations relatives à votre sujet sera disposé. Vous serez alors en mesure de suivre vos destinataires sur votre site web et d’approfondir votre analyse post-envoi.

Gardez à l’esprit que tout mettre dans un courriel est l’équivalent de recevoir un appel téléphonique qui n’en finit plus. Lorsque cette personne vous rappellera, vous vous direz : « ah non, pas encore lui… ».

5. Le moment d’expédition

La plupart de vos destinataires consultent leurs courriels tous les jours et ce, en tout temps grâce au mobile. Vous pouvez donc envoyer vos campagnes à n’importe quel instant! Cependant, le moment d’expédition peut avoir une incidence sur votre taux d’ouverture selon votre domaine d’activité.

Si vous vous adressez à des entreprises (B2B), sachez que 50% des cadres professionnels ouvrent leurs courriels dans leur lit, selon une récente étude de McKinsey Global Institue. Vous pouvez donc envoyer vos campagnes à 3 heure du matin à l’aide d’envois planifiés pour un maximum d’ouverture. En contrepartie, si vous expédiez votre campagne au courant de la journée, vous risquez de passer derrière les courriels d’ordre professionnel.

Si vous rejoignez le grand public, sachez que 42% des gens vérifient leurs courriels dans la salle de bain. Vous devrez donc planifier vos envois en fonction des besoins essentiels de tous vos destinataires… bonne chance ! Plus sérieusement, expédiez votre rabais sur les ailes de poulet à 16h, ou votre offre sur les vêtements en soirée. Vous obtiendrez un meilleur taux d’ouverture et serez moins ignoré!

6. La fréquence d’expédition

Vous envoyez trop fréquemment des courriels à vos destinataires? Ils risquent de se désengager rapidement! Selon un récent sondage mené par Adobe auprès des consommateurs en 2018, 45% des participants ont déclaré que recevoir trop fréquemment une infolettre était « la chose la plus agaçante lorsqu’on donne notre consentement à recevoir des messages commerciaux par courrier électronique ». Il est donc impératif de ne pas harceler vos destinataires pour ne pas être ignoré.

Vous expédiez des courriels à tous les 2 mois? Vos destinataires risquent de perdre intérêt dans vos communications. Vous n’avez pas le temps de rédiger et de concevoir des infolettres plus fréquemment? Coupez votre contenu entre deux éditions et communiquez avec vos destinataires sur une base mensuelle! Il ne vous oublieront pas, puisque vous aurez une meilleure cadence de communication.

7. La personnalisation

Vos infolettres parlent de robes aux hommes et de cravates aux femmes? Oufff… vous risquez fortement d’être ignoré lors de vos prochaines communications! Vos destinataires ont des attentes élevées en matière de personnalisation de contenu et vous devez vous adapter à leurs besoins. La raison : les destinataires fournissent des informations ou des préférences de sollicitation.

Oubliez la personnalisation du nom de vos destinataires dans l’entête, c’est la matière de base en 2019! Vous devez maitriser l’art de la personnalisation des listes de destinataires et expédier un contenu adapté aux centres d’intérêts de votre clientèle.

8. Les besoins imminents

Vos destinataires ne sont pas tous en mode achat au même moment! Si vous expédiez une infolettre dont l’objet est : « Rabais sur les souffleuses » au mois de juillet, votre taux d’ouverture sera probablement faible. Quoique… vous ferez rigoler vos destinataires et allez attirer l’attention des curieux.

Votre détaillant électronique vous envoie des infolettres sur les téléviseurs, les portables, les imprimantes et ce, sur une base bimensuelle? Peut-être que vous n’ouvrirez aucunes de celles-ci, puisque vous n’avez pas de besoins imminents pour ces produits. La journée où votre portable fera faux bon, vous aurez en tête ce détaillant! Bref, gardez en tête que ce n’est pas parce que vos destinataires n’ouvrent pas vos infolettres qu’ils n’ont pas vu le nom de votre marque.

9. L’hygiène de vos listes

L’hygiène de vos listes est très importante. Non seulement vous permet-elle d’améliorer la qualité de vos expéditions, elle vous assure que vos taux d’ouvertures correspondent à des destinataires bien vivants. Emails zombies? Dehors les morts! Si vous vous adressez à des destinataires qui ont laissé tomber leur boîte de réception, ils vous ignorent simplement puisqu’ils ne consultent plus leurs courriels. Songez sérieusement à une campagne de réengagement peut vous aider à améliorer vos ouvertures.

10. Les filtres anti-pourriels

Ici, ce n’est pas les destinataires qui ignorent vos infolettres, mais les filtres anti-spam qui ne livrent pas vos communications. Optimisez votre délivrabilité est une excellente stratégie afin de passer les filtres. Bref, quand votre taux d’ouverture baisse drastiquement, vous avez potentiellement été filtré et vous devez impérativement mettre le doigt sur la problématique pour éviter vos erreurs passées.

francis-sauve

Francis Sauvé

Directeur marketing

Vous souhaitez obtenir des conseils?

Les stratégies de communications adaptées au marketing par courriel n’ont plus de secrets pour ce spécialiste de la plateforme d’expédition de courriel.

Obtenez plus de détails sur comment les possibles raisons pourquoi vos destinataires ignorent vos courriels en communiquant avec lui dès maintenant! Il saura en mesure de vos proposer des solutions novatrices et créatives pour vos campagne de marketing par courriel.

C : fsauve@adnetis.com
T : 1-877-638-6584

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *